Le pouvoir de la musique / Books Juillet-Août 2010 / n°14

Les chercheurs évaluent à 4% le pourcentage des humains qui se disent insensibles à la musique. Autrement dit : 96 % de l’humanité y est réceptive. Dans son nouveau numéro, qui sort le 24 juin en kiosque et dans les bonnes librairies, Books explore les différentes facettes du pouvoir de la musique. Celle-ci, loin d’être un attribut secondaire et superficiel des homo sapiens que nous sommes, nous définit peut-être encore davantage que le langage. Certains avancent même l’hypothèse selon laquelle elle l’aurait précédé : ainsi nos cousins Néanderthals ne parlaient-ils pas, ils chantaient… La musique mobilise les structures les plus profondes et les plus anciennes de notre cerveau. Quand l’âge ou des maladies, comme Alzheimer, le détériore, elle est bien souvent la seule chose dont on réussisse à se souvenir. Ce pouvoir en a fait, au cours de l’histoire, un formidable instrument d’émancipation. Les negro spirituals, matrice de toutes les musiques afro-américaines, furent pendant plus de deux siècles le refuge du rêve et de la liberté pour les esclaves noirs. Le disco permit l’affirmation de l’identité gay. Le rock contribua à la chute de l’URSS… Ce pouvoir fut aussi souvent détourné. Au XXe siècle, les Etats totalitaires (mais aussi les démocraties) ont su en faire un redoutable instrument de propagande. Parfois même aussi de torture. Prokofiev composa des oeuvres à la gloire de Staline. Dans ses prisons secrètes, la CIA casse le morale des détenus en diffusant du rap et du hard rock à tue-tête et sans interruption.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s