CONTINUITE

 »

Entre les pavillons, l’extra, l’intra, personne ne se rencontre plus. La tente nous permet

de nous retrouver. Et puis, ici, on fait des premiers accueil. Il y a des familles qui viennent

nous demander des conseils sur la psychiatrie. Il faut vraiment se poser la question de la

continuité de la tente, après. C’est aussi notre position à l’entrée de l’hôpital qui permet tout

ce travail »

 

SOURCE :  CONVERSATIONS SOUS LA TENTE, Billet de Blandine Ponet, Janvier 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s