La ministre et les blogs ?

Le PArisien relate que « Des médecins blogueurs se mobilisent contre les déserts médicauxInterpellée par 24 médecins utilisateurs de Twitter ou auteur de blogs, la ministre de la Santé Marisol Touraine promet des «annonces très vite» pour lutter contre les déserts médicaux. »

On s’interroge sur l’utilité et l’efficacité des médiateurs traditionnels mais outre ce problème, on peut s’interroger aussi sur la vision qui se dégage au plus haut niveau quand à la politique de santé.

Sait elle que la pénurie de personnels ne sera jamais résorbé tant qu’il n’existera pas pour les paramédicaux des opportunités d’évolution de carrière innovante et attrayante et que ces évolutions riment avec une meilleure qualité de service pour les patients et usagers.

Sait elle que les paramédicaux notamment en soins infirmiers doivent être reconnus au delà des pratiques locales de service dans leur compétence à gérer des situations complexes, nécessitant écoute, connaissances médicales et sociologiques ?

Il conviendrait de générer un mouvement par le haut qui motive les plus jeunes et les fait gagner en expérience et autorise à cumuler son expérience avec des formations qui donnent un rôle et un statut.

Outre cette demande de reconnaissance catégorielle, qui serait mérité et juste, on peut s’interroger aussi sur l’efficacité des rouages quand par exemple des dossiers de sécurité sociale mettent 6 mois à être ouverts, que des patients qui ont CMU et mutuelle ne se paient pas de soins parce qu’ils ont de trop faibles ressources… L’injustice face aux soins avancent doucement aux marges de notre société certes mais qui ne pourra dire n’avoir pas été averti quand cela concernera tout le monde ?

Pourquoi doit on jeter les médicaments non utilisés : quel gâchis ?  Une boîte intègre et non périmée ne pourrait elle pas être réemployé au lieu qu’elle soit jetée ? N’y a t’il pas là des pratiques sources d’économie pour tous ?

Enfin quant à la formation dans les IFSI, ne croyez vous pas que le fait d’enseigner devrait être autorisé sur le temps de travail et non être considéré comme un temps nécessitant un accord de cumul d’emploi ?

Pour le privé, un tiers temps enseignement ou recherche devrait être aussi créé pour ne pas créer une fracture avec le public, dans le même temps.

Enfin, des ratios patients/infirmiers et soignants devraient être créés, sur la base du temps effectif à accorder pour le rôle infirmier et soignant dans une vision complète et non tronquée du rôle comme simple machine à soins, d’actes qui se limiteraient à médicaments et tension.

Est ce possible ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s