Un an avec sursis requis contre la psychiatre d’un patient meurtrier (LE PARISIEN)

« C’est une première en France. Le parquet du tribunal correctionnel de Marseille a requis un an de prison avec sursis contre la psychiatre Danièle Canarelli mardi. Le délit ? Avoir fait preuve de négligence à l’égard d’un patient meurtrier en 2004.
Le jugement devrait être mis en délibéré. »

Cela ouvre sur des perspectives de réflexion importante quant à la collégialité du travail, les conditions d’accueil aux urgences, la déstigmatisation et les moyens dans les secteurs qui en ont besoin.

En tout cas, cela interroge quant à la maxime que « nul n’est responsable que de son propre fait »… Jusqu’où va t’on aller ?

CEla ouvre sur un débat sociétal important et ne serait ce que aussi sur les risques de juridiques de métiers qui comportent des aléas importants quand ils traitent de l’humain.

CEla fait peur tout simplement cette évolution sur le résultat.

Ce qui ne dédouane pas de devoir travailler, de faire de la pédagogie à tous les niveaux, de former, de prendre les mesures nécessaires mais AU MOMENT où on en a connaissance, pas dans un espoir de PREVISION de ce qui pourrait se passer et surtout dans la COLLEGIALITE, ce qui se perd de plus en plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s