des « biographies thérapeutiques » pour retisser sa vie / LEMONDE

A l’hôpital de Chartres, des « biographies thérapeutiques » pour retisser sa vie
LE MONDE | 08.01.2013 à 10h48 • Mis à jour le 08.01.2013 à 17h53
Par Benjamin Leclercq [Monde Académie] – Chartres, Envoyé spécial.

A lire un article qui ouvre au grand public un aspect actuel de la médecine et des soins qui se sont ouvert depuis quelques années et récemment en France à la médecine « narratif » ce qui sous entend que la personne restitue son expérience de l’épreuve « maladie » et le soignant se place en position d’apprendre du malade qui devient expert de lui-même d’une part et d’autre part peut grâce au fil directeur du récit reconstruire une identité qui peut avoir été modifiée ou remaniée.

LA médecine narrative postule donc qu’il y a d’une part un aspect thérapeutique au récit du malade qui se « dit » dans sa propre vérité ce qui permet de lui conférer une dignité égale à celle du médecin qui ne parle pas à sa place et d’autre part place le soignant dans la position de co-écrivain d’un récit qui devient partagé. Il ne s’agit donc plus d’un cancer anonyme (par exemple) mais de l’entité pathologique au sens donné par untel ou untel dans son contexte de vie.

L’écoute qui en découle est peut être celle proche que l’on peut avoir en psychiatrie lorsqu’on explore différentes sphères et que l’on saisit le monde subjectif du patient et que l’on cherche à se mettre à sa hauteur de vue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s