Les 3 France…. à réconcilier et l’hôpital : un lien ténu malgré les apparences !

L’idée m’est venue que face à la neutralité soignante due à tous les patients, il n’en fallait pas moins en tant que soignant ne pas oublier que nous évoluons dans un monde stratifié sur le plan social. ET sociologiquement la France évolue.

Si la sociologie classique montre une stratification en terme de positionnement social socio-professionnel ou de lutte de classes, moteur de l’évolution de la société… des lignes de partage moins évidentes sont apparus ou reapparus.

Pour moi le mariage pour tous a révélé plusieurs sociétés qui cohabitent :

1) La société bourgeoise héritière et qui se sent dépositaire des normes dominantes et occupent des places directement liés aux fonctions de contrôle de la société, les diplômes acquis permettent de trouver des places associés à des fonctions correspondantes et elle vit dans une sorte d’évidence que le monde lui appartient, même si elle reste assez étroitement lié à un cadre national (la France),

2) Une classe moyenne haute qui copie ou tente de copier la première mais n’offre qu’avec grande difficulté à ses enfants, un avenir sur sauf à grand prix d’investissement universitaire déprécié par les tenants de places légitimes,

3) Une foule de personnes dont l’héritage socio-culturelle les écarte d’emblée de la mondialisation qui met à mal les solidarités fortes issus des milieux populaires anciens et se sent floué à la fois par l’élite et par le cadre républicain d’égalitarisme.

Ces 3 France cohabitent et jouent le jeu d’une société égalitaire en se reconnaissant des places et des rôles pus ou moins bien définis… MAIS et c’est là le MAIS … le mariage pour tous ou mariage gay semble venir de la planète MARS pour tous :
1) Soit une préoccupation d’une élite
2) Soit une mise à mal du mariage , élément de stabilité commun aux classes populaires ou de l’élite : on se marie avec les mêmes rêves de prince charmant, même si le moyens ne sont pas les mêmes…
3) Une classe moyenne qui est ouverte à de la tolérance dans ses rangs, mais a des soucis socio-économiques tels que l’angoisse de l’avenir supplante sa volonté réformatrice et ses efforts et ses sacrifices.

Du coup , une fois le mariage pour tous voté (sachant que tous ne veulent pas se marier), il faudra réconcilier ces trois France qui sont désunis et bien abîmées. Certaines valeurs essentielles en terrain neutres ou consensuelles tels que les grandes institutions ne doivent donc pas être plus abimées par des volontés réformatrices qui donneraient raison à l’une des trois France sinon aux trois en même temps : un beau projet politique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s